Traversées urbaines (2) Centres et périphéries en modèle

Dans le Dictionnaire de la géographie et de l’espace des sociétés (2003), Jacques Lévy et Michel Lussault ne proposent pas d’entrée « centre », pas d’entrée « périphérie » non plus. On passe directement au modèle, au couple : « centre/périphérie ». D’emblée, les auteurs nous installent dans une relation, dans un rapport hiérarchique. C’était déjà le propos d’Alain Reynaud une vingtaine d’années plus tôt avec des tentatives de typologiser les formes de cette relation, ses évolutions, ses rétroactions, ses renversements, la nature des rapports de force. Lire la suite

Traversées urbaines (1) Premiers pas

Qu’est-ce qu’un centre ? Qu’est-ce qu’une périphérie ? De mes diverses lectures sur le sujet émergent toujours les mots d’Alain Reynaud, plutôt ceux qu’il a emprunté selon ses dires à une comédie italienne du XVIIIe siècle : « Le centre, c’est l’endroit où les choses se passent ». Il écrit cela dans Société, espace et justice (1981), un des premiers textes géographiques qui m’ait marqué.

Mais quelle « choses » ? Et que se passe-t-il exactement qui ne se passe pas ou se passe moins ailleurs ? Comment se marque le passage d’un espace à un autre ? Une rupture nette, un gradient, des échos de centralité qui s’atténuent peu à peu ? Lire la suite