Chassons les pauvres

Le patron de l’agence était en service commandé et nous résolus à en découdre. Depuis quelques jours des plaques métalliques, comme de petites vagues, avaient été installées devant la banque. Nous sommes entrés pour l’interroger : œuvre d’art ? dispositif anti-pigeons ? On savait de quoi on voulait l’entendre parler, il savait ce qu’on attendait. Mais il restait dans son rôle, impeccable et cravaté, à nous répéter que les plaques métalliques n’avaient pas été posées partout afin de laisser un passage au niveau de la porte où entraient et sortaient les convoyeurs de fonds. Dialogue de sourds, histoires de fous. Il était assez fort : on lui parlait de ce qui existait depuis quelques jours devant la banque, il nous parlait du passage ménagé pour les convoyeurs ; on l’interrogeait sur le blanc, il ne nous parlait que du noir. Finalement, il a craché le morceau, enfin une partie du morceau : il fallait que les convoyeurs de fonds puissent accéder en toute « sécurité » au distributeur et donc que personne ne puisse s’asseoir près du distributeur de billets. Dans sa leçon bien apprise, il n’avait sûrement pas le droit de prononcer les mots « Rom » ou « SDF ». Lire la suite

Traversées urbaines (3) Trouver le centre

Pour expérimenter la centralité, et la périphéricité, il faut trouver le centre ; la périphérie viendra avec. Faut-il écrire ces mots au singulier ou au pluriel ? Pour « périphérie » le pluriel semble s’imposer. Mais un centre ou des centres ? Dans nombre de villes, au centre historique s’est ajouté (ou substitué) un nouveau centre. Ainsi, à Lyon (puisque que c’est de cette ville dont il sera question ici), le quartier de la Part-Dieu a, pour certaines personnes en tout cas, pris le pas sur le centre traditionnel du côté de la Presqu’île (entre Rhône et Saône). L’activité commerciale, un des marqueurs de centralité, y est devenue plus importante que n’importe où ailleurs dans la ville. On retrouve ce genre de situation dans d’autres villes françaises où, en général à la suite d’une opportunité foncière, les années 1970-80 nous ont donné cet urbanisme sur dalle dont on ne sait pas toujours comment se débarrasser aujourd’hui. Lire la suite

Espaces publicitaires

Au premier coup d’œil, on se dit qu’ils sont gonflés chez MacDo : faire la promotion des régions françaises et des races bovines hexagonales pour vendre des hamburgers, c’est un peu fort. Le bœuf du Charolais, mais aussi celui du Limousin et de Normandie au milieu d’un pain rond. Lire la suite

Traversées urbaines (2) Centres et périphéries en modèle

Dans le Dictionnaire de la géographie et de l’espace des sociétés (2003), Jacques Lévy et Michel Lussault ne proposent pas d’entrée « centre », pas d’entrée « périphérie » non plus. On passe directement au modèle, au couple : « centre/périphérie ». D’emblée, les auteurs nous installent dans une relation, dans un rapport hiérarchique. C’était déjà le propos d’Alain Reynaud une vingtaine d’années plus tôt avec des tentatives de typologiser les formes de cette relation, ses évolutions, ses rétroactions, ses renversements, la nature des rapports de force. Lire la suite