Si loin, si proche. les changements minuscules

Échelle d’Intérieur

Ma vie actuelle, comme celle de beaucoup d’entre nous, se réduit à deux espaces physiques : mon appartement et une surface de 3,14159 km2. Tout le reste, toutes les autres échelles – la ville, la région pour les balades du week-end et les amis, la France et le travail, le vaste monde – est en attente, suspendu, à distance, brouillé dans le virtuel et uniformisé par l’apparente immédiateté. Ni loin, ni proche, ailleurs. Continuer la lecture

La conquête de l’accoudoir

H 18. Je descends la vallée entre les rangées de fauteuils. Bonne pioche : pas trop loin de la scène, pas trop près non plus, pas trop de côté et surtout un fauteuil en bout de rang. Je vais pouvoir étirer mes jambes sans obstacles et sans trop gêner.

Je m’installe. Je regarde à ma gauche : un homme, plus ou moins de mon âge. Pas de pitié. D’abord, je lui laisse prendre ses aises, qu’il se sente en confiance, que son attention se relâche. Je me concentre sur la lecture du programme de la soirée. J’occupe ma place, rien de plus. Le noir se fait, ça commence. Continuer la lecture